Quel sont les risques de conduire un jet ski sans permis ?

Le Jet Ski, quand le plaisir s’allie au risque 

Le jet ski est une activité qui attire de plus en plus de monde. Il procure la sensation forte à tous les amateurs des loisirs en mer. Quelquefois, certains oublient ce que la loi exige de la conduite de ce genre de véhicule motorisé de plaisance. Il se peut que vous soyez puni si vous n’avez pas sur vous votre autorisation de conduite.

Le permis est-il obligatoire pour conduire un Jet Ski ?

Les jet-skis sont des véhicules nautiques à moteur qui peuvent atteindre des vitesses très élevées. Beaucoup de gens aiment piloter ces engins pour le plaisir, mais ils ne réalisent pas qu’ils nécessitent un permis bateau pour le faire légalement. En effet, les jet-skis sont considérés comme des bateaux à moteur et, par conséquent, ils doivent respecter les mêmes règles et régulations que les autres bateaux. Cela signifie que vous avez besoin d’un permis bateau pour piloter un jet-ski, que vous soyez sur une rivière, un lac ou même la mer. Si vous ne possédez pas de permis bateau, vous risquez une amende et même des poursuites judiciaires. Alors, si vous avez envie de piloter un jet-ski, assurez-vous d’abord de passer votre permis bateau !

Quel permis pour louer un jet-ski ?

  • Le permis côtier, si vous louez un jet-ski en bord de mer ou en plan d’eau fermé (étang ou lac) ;
  • Ou le permis fluvial en cas de location sur une eau intérieure.

Si vous louez un jet-ski de 6 chevaux sans avoir l’un de ces deux permis, vous êtes passible de 1 500 euros d’amende. Aussi, veillez à toujours avoir votre permis sur vous ! La non-présentation de ce document officiel revient à 36 euros d’amende. En cas de grande passion pour les scooters des mers, et si vous envisagez d’en faire souvent, nous ne pouvons que vous conseiller de passer votre permis plaisance !

Qui peut conduire un Jet Ski ?

La conduite d’un jet ski est soumise à une réglementation stricte. Tous ceux souhaitant conduire un jet ski doivent répondre à certaines conditions :

  • Avoir un permis plaisance
  • Etre âgé d’au moins 16 ans
  • Etre équipé de matériels de sécurité
  • Connaître les dispositions légales reliées à la conduite d’un tel véhicule

Parmi les dispositions à connaître, le pilote doit, par exemple savoir que la conduite d’un Jet Ski de nuit est totalement interdite. De même, il doit savoir que durant une navigation dans la bande littorale de 300 mètres, il doit emprunter les chenaux prévus à cet effet et respecter la limite de vitesse de 10 km/h.

Quels sont les équipements obligatoires pour la conduite d’un Jet Ski ?

Afin de conduire un jet ski en toute sécurité, vous devez  :

  • Porter un gilet de sauvetage
  • Fixer sur son gilet de sauvetage un moyen de repérage lumineux ayant une autonomie d’au moins 6 h
  • Disposer d’un dispositif de remorquage
  • Disposer d’un coupe circuit pour que le moteur du véhicule se coupe automatiquement en cas de chute du pilote

Quel sont les risques de conduire un jet ski sans permis ?

Provoquez un accident

Le fait d’avoir un permis pour jet ski vous permet de naviguer en toute connaissance de cause. Vous avez le temps de jouer tout en respectant les règles de navigation. Seulement, pour un obstiné, il se peut qu’il prenne le risque de conduire un jet ski sans avoir les connaissances indispensables pour sa sécurité et celle des autres. Le fait de piloter ce véhicule sans permis peut vous faire mal. Vous pouvez rapidement causer des problèmes à autrui.

De plus, vous n’êtes pas au courant de toutes les démarches de protection nécessaires avant de monter sur un jet ski. Vous roulerez trop vite et ne respecterez pas la limite de vitesse autorisée. Vous serez même tenté à en faire la nuit, ce qui est interdit. Pour éviter les soucis plus tard, il est toujours prudent d’assurer son jet ski sur ssuranceendirect.com, par exemple.

 

Payez une amende

Tout engin puissant doit être maîtrisé avant son utilisation. Le cas d’un jet ski n’en est pas loin. Considéré comme un sport particulier pour les vacanciers et vacancières, le danger n’est pas à exclure.

En effet, la conduite d’un jet ski sans être propriétaire d’un permis adéquat peut exposer le conducteur à une amende. Lors d’un contrôle où vous vous faites attraper, vous serez sanctionné d’un montant pouvant aller jusqu’à 1500 euros. Une grosse somme d’ailleurs.

Si vous en avez, mais que vous ne l’avez pas sur vous, vous payez 36 euros d’amende. L’assurance de votre jet ski est également assujettie lors des vérifications effectuées par les forces de l’ordre maritimes.

L’unique condition où vous êtes quitte

Maintenant, vous savez ce qui vous attend si vous n’avez pas de permis sur vous. Cependant, il existe un moyen de pouvoir faire du jet ski sans être propriétaire d’un permis spécial.

Il s’agit d’un voyage organisé, guidé par un professionnel. En effet, lors d’une détente à bord d’un navire de plaisance, plusieurs jets sont disponibles pour les clients. Tous ceux qui sont âgés de plus de seize ans auront la chance d’en conduire. Mais avant, le responsable va leur donner des consignes strictes pour ne pas avoir des ennuis.

Dans ce cas de figure, s’il y a un contrôle, le guide prend en charge ses clients. Aucune sanction n’est à prévoir.

Les chutes en jet ski sont dangereuses

Elles sont entre autres causées par une collision ou une manœuvre maladroite. Une mauvaise approche dans un virage ou une embardée due à une brusque accélération peut facilement éjecter le conducteur. Selon leur intensité, les chutes peuvent entraîner des fractures et des blessures graves malgré le port de casque et d’une combinaison adaptée.

Les moniteurs professionnels proposent systématiquement une formation aux conducteurs avant de leur permettre de quitter la base nautique. Elle porte essentiellement sur les règles de courtoisie à respecter sur l’eau et sur la manipulation de l’engin pour réduire les risques pour le conducteur.

Malgré l’équipement de protection obligatoire, piloter un scooter des mers reste dangereux lorsque vous ne maîtrisez pas l’engin ou si vous ne respectez pas les consignes de sécurité. Si vous avez l’âge minimum requis pour naviguer seul, assurez-vous de posséder un permis valide.